Notre séjour à Bali: de Amed à Gili air

Arrivée sur Amed

Départ de Munduk le matin de bonne heure avec un couple de français et notre chauffeur rencontré la veille (voir article sur Lovina et Munduk). Direction Amed pour faire du snorkeling avant de prendre le large vers les îles Gili. En route, nous nous sommes arrêtés au temple Ulun Danu Beratan qui est assez connu et que l’on voit souvent sur les cartes postales de Bali.
 
Notre séjour à Bali: de Amed à Gili air
 
Notre séjour à Bali: de Amed à Gili air
 
Notre séjour à Bali: de Amed à Gili air
 
Notre séjour à Bali: de Amed à Gili air
 
Notre séjour à Bali: de Amed à Gili air
 
Notre séjour à Bali: de Amed à Gili air
 
En arrivant sur Amed, le chauffeur propose de nous déposer dans un « très bon » restaurant qu’il connait bien et comme nous sommes affamés nous acceptons. Finalement, on s’aperçoit que le chauffeur va manger en face et nous comprenons donc que c’est un restaurant qui le rémunère s’il amène des touristes et qui n’a rien d’exceptionnel… Quelques kilomètres plus tard, il nous propose de nous arrêter chez un vendeur de billets pour aller sur les îles Gili en fast boat qui propose des tarifs « imbattables ». Ayant compris son manège et qu’il était surtout plus intéressé qu’objectif, nous nous arrêtons uniquement pour lui faire plaisir mais n’achetons pas de billets. Par la suite, nous avons vu que les billets dans Amed étaient moins chers que ce que lui avait à proposer… Un conseil, n’achetez pas de billets pour les fast boats à la sauvette et dans l’urgence. Je vous recommande de bien vous renseigner avant de choisir une compagnie. Je vous donne plus de détails dans la suite de l’article. Mais avant de parler des îles Gili, parlons d’Amed.
 

Notre hôtel

Nous avions réservé un hôtel un peu excentré mais directement sur la plage avec une piscine à débordement vue mer: Wawa Wewe II Villas. Nous avons même été surclassés avec une chambre très proche de la plage. La salle de bain était à l’intérieur mais avait une énorme fenêtre donnant sur la mer. Très beau mais déconseillé de se doucher la nuit avec la lumière allumée sous peine de se donner en spectacle!
 
 
Notre séjour à Bali: de Amed à Gili air
 
Notre séjour à Bali: de Amed à Gili air
La vue depuis la piscine de l’hôtel
Nous avons profité des massages à l’hôtel donnés face à la mer pour 15€ de l’heure, il ne fallait vraiment pas s’en priver!
 

Restaurants et activités

A Amed, il faut surtout gouter leur poisson, qui est bien frais. Nous avons mangé dans le centre d’Amed sur la plage pour 3€ par personne pour plat, dessert et boisson, le tout les pieds dans le sable. Il faisait une grosse chaleur et nous avons attendu un temps interminable mais c’était très bon et cela nous a permis de faire connaissance avec des français à la table d’à côté. Nous avons également pu assister à une pêche au filet, c’était atypique!
Notre séjour à Bali: de Amed à Gili air
Le dessert qui a bien fait salivé les autres clients

 
 
 
 
Le soir, nous avons mangé à côté de l’hôtel au Café Indah, où Frankie, le frère du proprio, parle français et nous a chanté du Francis Cabrel. C’est plus pour l’ambiance que pour la nourriture qu’il faut y aller surtout que le service est long.
 
Globalement, il y avait moins de touristes à Amed qu’à Ubud ou qu’à l’ouest de l’île et la plupart était français. Amed est assez reconnu pour ses spots de plongée notamment dans un ancien navire américain. Nous avons opté pour le snorkeling avec un départ de bonne heure en pirogue depuis l’hôtel. Nous nous sommes aperçus une fois arrivés que le spot est accessible depuis le centre d’Amed et peu éloigné de la plage donc pas besoin de payer une pirogue… L’eau était vraiment chaude et claire et les poissons très colorés. Ils sont habitués à être nourris par les touristes. On nous avait donné un morceau de pain, ils se jetaient sur nous. Il y a un petit temple dans l’eau. C’était ma première expérience de snorkeling et étant peu à l’aise dans l’eau, j’ai quand même réussi à prendre du plaisir et j’ai vraiment adoré. J’avais l’impression d’être dans un aquarium géant. 
 
Amed n’est pas une étape indispensable pour votre séjour. Si vous comptez aller sur les îles Gili, vous pouvez partir de Sanur ou Padangbai par exemple.
 

Notre expérience avec les fast boats

Avant de partir à Bali, nous avions lu beaucoup de commentaires négatifs et carrément flippants sur les fast boats. Nous n’étions donc pas rassurés de faire la traversée vers les îles Gili. Nous avons opté pour une compagnie qui nous paraissait fiable: Free bird express. Un taxi nous a emmené au « bureau » de réservation qui n’était qu’un banc à côté de la plage où un homme nous a vendu des tickets (nous avons négocié bien entendu).
Au final, le jour du départ, nous avons attendu la navette qui était censée venir nous chercher à l’hôtel pour aller au quai d’embarquement en vain. Une fois l’heure du rendez-vous passée, nous avons commencé à nous inquiéter et avons appelé le numéro figurant sur notre ticket. La personne au bout du fil nous a dit qu’elle n’avait pas notre réservation… Panique à bord. L’embarquement se faisait à environ 1km de notre hôtel mais le parcours est loin d’être plat et nous étions chargés de 2 grosses valises. Nous avons donc couru avec les valises sous la chaleur pour essayer de chopper notre bateau. Une fois arrivés en sueur au quai d’embarquement nous avons retrouvé la personne qui nous avait vendu nos tickets. Nous avons tapé un scandale car personne n’était venu nous chercher et avons demandé un remboursement de la navette a minima mais n’avons rien pu obtenir. Nous étions vraiment énervés et le trajet commençait mal. Heureusement, nous n’avons pas manqué notre bateau!
Les compagnies de fast boats profitent vraiment des touristes et se foutent du service qu’elles proposent. Les bateaux sont systématiquement en retard, voire parfois annulés, et impossible d’obtenir un remboursement. Un conseil: ne prévoyez pas un trajet le jour de votre vol de retour… Les trajets peuvent être parfois mouvementés à cause de la mer mais cela n’est pas de leur fait. Par contre, cela ne les empêche pas de faire monter à bord plus de personnes que de places assises et pire que de gilets de sauvetage…
Le trajet aller s’est bien déroulé, en dehors de cet incident, nous avons mis 1h30 environ. Ce n’est pas forcément le cas de notre trajet retour que vous pourrez lire dans l’article de demain sur la fin de notre séjour à Bali.
 
La vidéo de notre voyage:

 
Retrouvez mes autres articles sur ce périple:
 
Pour profiter de 15€ de réduction sur votre première réservation Booking, utilisez le lien suivant: https://www.booking.com/s/21_8/cea005af

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
  • tania
    8 juillet, 2018

    ah les fast boat
    on en a pris un pr aller à Nusa Penida c était vraiment folklorique
    je me suis demandée comment je suis montée à bord
    nous on n avait raté le chauffeur qui devait ns amener prendre le bâteau à quelques minutes
    heureusement après avoir rouspéter quelqu un d autre est venu ns chercher pr nous emmener à l embarquement